Article publié le 15/04/2018 dans
Changement climatique
Une mission importante pour le service développement Barenbrug. 

Les pays du nord de l’Europe ont été les précurseurs dans l’élaboration des mélanges. L’offre en France était orientée vers une mise en avant des variétés. L’autorisation en France de commercialiser des semences pour prairies en mélange est apparue en 2004. Avant, chaque variété avait son sac et l’ensemble des sacs était sur-emballé : pas facile à fabriquer pour le semencier et à utiliser pour l’agriculteur. 

Barenbrug n’a pas attendu cette date. Depuis les années 80 un travail a débuté en France sur les mélanges multi-espèces haut de gammes afin de proposer à la commercialisation des mélanges en suremballage. On ne parlait pas alors de « mélanges » mais de « concepts » répondant à des besoins précis. 

L’objectif de ces mélanges reste de fournir aux éleveurs des solutions qui allient la productivité avec une haute valeur nutritive équilibrée entre l’énergie et la protéine et avec une stabilité dans le temps grâce aux différents composants. 

 

Pour réaliser cet objectif, il est primordial de bien observer : 

  • La compétition entre les différentes espèces. 
  • La vitesse d’installation. 
  • Les comportements pendant et après une situation de stress. 
  • La pérennité des mélanges. 

 

L’espèce c’est bien mais la variété c’est mieux ! 

A l’intérieur de chaque espèce, il est important également de tester chaque variété pour évaluer son aptitude en situation de mélange. En effet pour une espèce donnée, chaque variété réagit différemment et peut être performante ou non lorsqu’elle est en compétition avec d’autres variétés d’espèces différentes. 

 

Quels sont les mélanges étudiés ? 

Nous essayons de répondre à l’ensemble des besoins des éleveurs avec des formules plus ou moins riches en légumineuses, voire uniquement en graminées ou en légumineuses, selon l’objectif de l’éleveur. 

  • Mélanges courtes durées (6 à 18 mois). 
  • Mélanges moyennes durées (2 à 3 ans). 
  • Mélanges longues durées (5 ans et plus). 

 

Tout ce travail est réalisé par le service du développement dans nos stations de recherches en France. Trois sites : 

Mas Grenier dans le Tarn et Garonne (82). 

Tous les mélanges sont testés sur ce site avec un intérêt pour les situations de stress hydriques et fortes températures estivales. Le fait d’être dans la vallée de la Garonne accentue également la pression aux maladies. Nous disposons d’un troupeau de brebis pour tester les mélanges de longues durées en condition de fauche et de pâture. Ce système de test est unique en France et garantit aux éleveurs des mélanges plus pérennes. 

 

Connantre dans la Marne (51). 

Zone plus continentale avec des hivers très froids et des périodes très chaudes en été. Nous testons également tous les types de mélanges avec un focus sur les mélanges avec luzernes et autres légumineuses. 

 

Nouvoitou dans l’Ille-et-Vilaine (35). 

Nous testons plus particulièrement les mélanges de courtes et moyennes durées très riches en légumineuses pour réaliser des ensilages dopés en protéines.